La pierre de Jade

Chaque jour est précieux si l'on s'ouvre aux autres

La félicité spirituelle ? La tradition orale.

Connaître la félicité spirituelle et comprendre qu’on l’a méritée, n’est-ce pas là deux bonnes raisons pour être dissous dans le nombrilisme absolu ? La félicité spirituelle c’est être fier de son niveau spirituel, et avoir, par le fait, accès à une certaine connaissance, mais surtout à certaines facilités physiques et matérielles. Quelqu’un qui connait la félicité spirituelle est assimilé à un homme authentique « sans encombrement » nous dit maître Tayken Jyoji  (*) dirigeant du centre RinzaÏ de la falaise verte en Ardèche. Donc j’en déduis qu’il vit bien, ou du moins comme il a envie.  Maison confortable,  avoir besoin de faire un régime, une compagne à ses petits soins, les enfants casés, chiens, chats. (interview sur consciencesansobjet.com

Ce maître Rinzaï effraie quand il ajoute : » Il faut supprimer ce qui ne sert à rien en nous et autour de nous…il faut tuer ce qu’on nous a inculqué, remettre en question ce que les anciens ont proféré sans trop savoir pourquoi. » Langage un peu guerrier, non ?…

J’ai d’ailleurs supprimé de mon nom de moine tout ce qui est à consonance KHAAÂT (le cri qu’envoie le maître Rinzaï pour surprendre ses disciples). C’est loin du AOM AH HOUM du Trikāya, un peu moins transcendant…

La félicité spirituelle est une conséquence, en rien un objectif. S’asseoir dans la félicité spirituelle c’est d’abord signé un accord de paix tacite avec son Ego et exprimer ainsi, aveuglé par la lumière de son nombril, le désir de jouir du moment présent .

Il faut apparaître un homme nouveau qui n’a besoin de rien, un individu formidable, libre, décontracté, ouvert et inconventionnel. ( voir l’article KU MU la vacuité RIEN)
Le terme apparaître dit bien qu’il ne faut pas en rester aux apparences. L’éveil du corps du Dharma s’accompagne de déamangaisons nocturnes, qui cassent avec cette félicité. Ce n’est pas suffisant, tout simplement. Ne pas en rester là, sous peine de manque de places disponibles au paradis d’Amithaba.  Et pour aller de l’avant, il faut effectivement rejeter au loin tout ce que les vieux maîtres ont écrits, qui n’engagent qu’eux-même… et suivre  la voie de maître à disciple, la voie authentique de la tradition orale. Qui sait comprendre et réfréner ces envies, contenir ses pulsions, les transmuter en énergie purificatrice, pourra accéder au corps suivant de Sambhogakāya, corps de jouissance du Bodhisattva.
Très proche de la félicité spirituelle qu’il faut absolument discerner. En théorie… parce qu’en pratique il faut plutôt jeter au loin toutes ces notions et ne s’en référer qu’à l’essentiel. En effet l’essentiel qui est de suivre ce que l’on ressens, de voir les signes qui conduisent au maître. Il est bien entendu au fond de vous ce maître, mais avant de le trouver… il faut le voir en l’autre comme modèle, en face de vous. Sinon on ne voit que la présentation que vous fera l’Ego de vous même..Félicité de l’être authentique.

Il n’a pas tord ce maître RinzaÏ, forcément il parle du zen ! Le zen est au dessus du bouddhisme, au dessus de la compréhension de zazen, au dessus de dhyāna, la concentration, et au dessus de la félicité spirituelle. Il sait aller à l’essentiel, se moquer des apparences.

©daniel Bukō Hōten❀

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 octobre 2013 par dans TOUT, et est taguée , , , , .

Pages et Articles Phares

Merci de votre visite.05042014-CIMG1532

Blog Stats

  • 66,978 pages visitées

Zero carbone

"Mon blog est neutre en émissions de co2" bonial – catalogue dématérialisé – moins de co2
un arbre de planté grace à ce blog !
%d blogueurs aiment cette page :